Les recommandations médicales

Périodiquement, la Commission Médicale Nationale de la FFTA édicte et réactualise des fiches de recommandations médicales fédérales à l’attention des divers intervenants et licenciés. Veuillez consulter cette rubrique régulièrement.

Surclassement : attributions du médecin agréé

Le médecin agréé a pour rôle de juger de l’aptitude à surclassement pour les poussins, benjamins, minimes, cadets lors de leur dernière année dans la catégorie.

Obligations du Médecin Agréé

Le médecin agréé devra annuellement rendre compte de ses actions à la Commission Médicale nationale, en particulier il signalera un surclassement.

La liste des médecins agréés par la FFTA est disponible sur l'Extranet fédéral

Coeur et activité sportive : les 10 règles d'or

  1. Je signale à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou tout essoufflement anormal survenant à l'effort.
  2. Je signale à mon médecin toute palpipation cardiaque survenant à l'effort ou juste après l'effort.
  3. Je signale à mon médecin tout malaise survenant à l'effort ou juste après l'effort.
  4. Je respecte toujours un échauffement et une récupération de 10 minutes lors de mes activités sportives.
  5. Je bois 3 ou 4 gorgées d'eau toutes les 30 minutes d'exercice, à l'entrainement comme en compétition.
  6. J'évite les activités intenses par des températures extérieures < -5°C ou > +30° et lors de pics de pollution.
  7. Je ne fume jamais dans les deux heures qui précèdent et suivent la pratique sportive.
  8. Je ne consomme jamais de substance dopante et j'évite l'automédication en général.
  9. Je ne fais pas de sport intense si j'ai de la fièvre ni dans les 8 jours qui suivent un épisode grippal (fièvre + courbatures).
  10. Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense (plus de 35 ans pour les hommes et plus de 45 ans pour les femmes).

Ces recommandations sont édictées par le Club des Cardiologues du Sport.

En cas de modification de son état de santé et/ou de survenue d'une contre-indication définie dans le règlement médical de la FFTA, l'archer doit solliciter un nouvel avis médical dans les 15 jours qui précèdent la compétition à laquelle il désire participer, plus particulièrement lorsqu'il s'agit d'un championnat régional ou national.

En savoir +

Sport Santé

Sport de plein air et de salle, le tir à l'arc peut être pratiqué toute l'année en ville ou à la campagne, en loisir comme en compétition. Les disciplines de parcours en font un sport de pleine nature, alliant les vertus de la marche à la technicité propre aux tirs en situations variées. Il incite à l'intégration et au respect de l'environnement.
 

Le certificat médical

Conformément à l’article L. 231-2 du code du sport, la première délivrance d’une licence sportive est subordonnée à la production d'un certificat médical attestant l'absence de contre-indication à la pratique de l'activité physique ou sportive pour laquelle elle est sollicitée.
 

Lutte contre le dopage

Nombreux sont ceux qui pensent que le Tir à l'arc échappe au fléau du dopage. Ont-ils raison ou tort ? Il n'y a pas en effet de pratique dopante reconnue dans notre discipline ; cependant, les risques de dopage sont omniprésents, au quotidien, sur tous les terrains de compétitions et d'entraînements.
 
Remonter