Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT)

Le code mondial antidopage de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a créé la procédure d’autorisation d’utilisation à des fins thérapeutiques (AUT) pour permettre à un sportif d’être autorisé, avant de participer à des compétitions, à utiliser des substances normalement interdites.

Critères d’attribution d’une A.U.T.

En pratique, la démarche à suivre est la suivante :

  • Archer de niveau national : méthode ou produit interdit 30 jours avant la compétition = demande d'AUT nationale (www.afld.fr)
  • Archer de niveau local, départemental, régional : méthode ou produit interdit = préparation d'une AUT nationale (www.afld.fr) / Contrôle antidopage = envoi de l'AUT à l'AFLD.

Pour toute(s) substance(s) interdite(s) impliqué(e) dans un traitement médical -> Demande d’AUT
Formulaire téléchargeable sur www.afld.fr rubrique 'Autorisations d’usage à des fins thérapeutiques'

Organisme auquel adresser sa demande d’A.U.T

Toutes les demandes d'A.U.T sont à adresser (sous le secret médical) à :

Agence Française de Lutte contre le Dopage
Cellule médicale
229 Boulevard Saint Germain
75007 PARIS
Tél. 01 40 62 76 76
Fax : 01 40 62 77 39

  • Les demandes d’A.U.T. sont à transmettre à l’A.F.L.D. 30 jours avant la compétition, accompagnées d’un chèque de 30 euros.
  • Les demandes d’A.U.T. font l’objet d’une réponse de l’AFLD. L’A.U.T. est accordée ou non.
  • Les sportifs de haut niveau participant à des compétitions nationales et des compétitions internationales doivent procéder à un double dépôt de leur demande d’A.U.T. à l’AFLD et à l’autorité internationale compétente (cf. www.archery.org rubrique « Sans dopage » sous rubrique « Exemptions A.U.T »)

Remarques générales

  • S’assurer de l’utilisation du formulaire approprié.
  • Remplir le formulaire si possible à la machine ou en capitales d'imprimerie. Si le formulaire n'est pas lisible, il sera considéré comme incomplet et sera retourné.
  • Expédier la demande en l’accompagnant de toute la documentation nécessaire et conserver une copie de l’ensemble ainsi qu’une preuve de la transmission du dossier ou accusé de réception de la demande.
  • Informer le médecin Fédéral de votre démarche.
  • Une A.U.T. est attribuée pour une durée d’un an. Les sportifs nécessitant des traitements de longue durée doivent donc réitérer leur demande chaque année. L’Urgence Thérapeutique passe toujours avant la démarche administrative.  
  • Pour les maladies chroniques, l’AUT peut être accordée pour une durée allant jusqu’à 4 ans. Dans ce cas, chaque nouvelle prescription de la substance pour laquelle l’AUT est accordée doit être communiquée sans délai à l’AFLD. 

Eléments de nature médicale  exigés dans tous les dossiers :

  • Nom commercial du médicament 
  • Dénomination commune Internationale 
  • Posologie
  • Voie et fréquence d’administration 
  • Antécédents
  • Histoire de la maladie 
  • Photocopie de(s) ordonnance(s)
  • Interrogatoire de la maladie   

Pièces supplémentaires à fournir dans les hypothèses suivantes

Asthme :

  • Exploration fonctionnelle respiratoire, y compris les courbes de mesures ;
  • Test de réversibilité sou béta-2 agonistes, y compris la courbe de mesures ;
  • Test d’hyperréactivité bronchique, y compris la courbe de mesures.

Asthme allergique :

  • Exploration fonctionnelle respiratoire, y compris les courbes de mesures ;
  • Test de réversibilité sou béta-2 agonistes, y compris la courbe de mesures ;
  • Test d’hyperréactivité bronchique, y compris la courbe de mesures ;
  • Prick test (test allergique) ;
  • Compte rendu de bilan biologique.

Asthme d’effort :

  • Exploration fonctionnelle respiratoire, y compris les courbes de mesures ;
  • Test de réversibilité sou béta-2 agonistes, y compris la courbe de mesures ;
  • Test de terrain ou test laboratoire ou test isocapnique ou test d’hyperréactivité bronchique, y compris la courbe de mesures

Pathologie tendineuse :

  • Compte rendu d’imagerie médicale (radio, échographie…) ;
  • Photocopie des ordonnances antérieures ;
  • Prescription de moyen de contention (attelles, stripping, aircasr...) ;
  • Détails de la prescription :
  • Prescription antalgique,
  • Prescription anti inflammatoire non stéroïdien.

Hypertension artérielle (HTA) :

  • Mesure ambulatoire de la pression artérielle sur une durée de vingt-quatre heures,
  • Echographie cardiaque,
  • Résultats d’une épreuve d’effort,
  • Electrocardiogramme (avec 12 dérivations de repos)
  • NB : Les examens doivent dater de quatre ans au plus pour les pathologies asthmatiques (1, 2 et 3) et de deux ans au plus dans les autres cas.

Lors d'un contrôle anti-dopage

  • Tous médicaments ou tous produits administrés doivent être consignés dans le procès verbal de prélèvement.
  • L’archer doit présenter le cas échéant, son A.U.T ainsi que le certificat d’approbation à l’agent de contrôle ou lui signaler qu’il a fait une déclaration d’usage.
  • Si la substance est détectée et si l'A.U.T ou la déclaration d’usage est en vigueur, le résultat sera déclaré négatif (si la substance est bien entendu en correspondance qualitative et quantitative avec la prescription).
  • Enfin, tout archer licencié à la FFTA doit s'assurer que tout 'produit' ou substance qu'il utilise ne contient aucune substance interdite

En savoir +

Le certificat médical

Conformément à l’article L. 231-2 du code du sport, la première délivrance d’une licence sportive est subordonnée à la production d'un certificat médical attestant l'absence de contre-indication à la pratique de l'activité physique ou sportive pour laquelle elle est sollicitée.
 

Lutte contre le dopage

Nombreux sont ceux qui pensent que le Tir à l'arc échappe au fléau du dopage. Ont-ils raison ou tort ? Il n'y a pas en effet de pratique dopante reconnue dans notre discipline ; cependant, les risques de dopage sont omniprésents, au quotidien, sur tous les terrains de compétitions et d'entraînements.
 

Les recommandations médicales

Périodiquement, la Commission Médicale Nationale de la FFTA édicte et réactualise des fiches de recommandations médicales fédérales à l’attention des divers intervenants et licenciés.
 
Remonter