Les formations continues

Les titulaires de l’entraîneur 1, l’entraîneur 2 et l’entraîneur fédéral doivent suivre une formation continue tous les 3 ans, pour conserver la mention du diplôme sur la licence. La Fédération met en place une offre de formation continue pour les cadres bénévoles et professionnels sous forme de : 

Formations continues : en une journée de 7 heures de formation, ces formations permettent de réviser ou revoir certaines notions abordées en formation initiales

Modules complémentaires : ces modules complémentaires ont pour objectif de permettre aux entraineurs (d'un niveau minimum entraîneur 1) d'acquérir des compétences spécifiques qui ne sont pas abordées en formation initiale.

Pour cela, sont proposés les modules complémentaires suivants :

  • Parcours : il s'agit de présenter la spécificité, de définir les qualités de l'archer nécessaire dans la discipline, de savoir préparer ses premiers tirs et ensuite d'approfondir ses connaissances pour faire progresser l'archer.
  • Arc à poulies : les principaux thèmes abordés lors des formations sont le réglage de l'arc et le matériel, les fondamentaux de l'arme et l'entrainement spécifique à l'utilisation de l'arc.
  • Poussins : ce module aborde les caractéristiques du public poussin, l’adaptation du langage, les consignes, l’adaptation du matériel.
  • Performances : Préparer les archers à atteindre leurs objectifs compétitifs (en particulier en tir olympique) 
  • Tir à l'Arc sur ordonnance* : Encadrer en club un public atteint d'une pathologie de longue durée

*Une évaluation des compétences officialisera l'obtention de ce module

En savoir +

Stratégie fédérale du développement des formations

Dans le cadre de la stratégie fédérale du développement des formations, la Fédération souhaite mettre en place un dispositif cohérent permettant d'articuler les formations bénévoles et professionnelles.
 

Les formations initiales

La formation de cadres est une priorité fédérale. L’apprentissage et le perfectionnement dans les clubs reposent d’abord sur l’intervention des cadres bénévoles.
 
Remonter