Finales individuelles arc classique, Barbelin et Valladont en bronze !

Article publié le 12/05/2024
Contenu

Deux médailles de bronze étaient en jeu pour l’équipe de France lors des finales individuelles arc classique. Lisa Barbelin n’a pas trainé pour remporter son duel face à l’Italienne Tatiana Andreoli, tandis que dans la petite finale masculine la médaille était assurée puisqu’elle opposait l’expérience de Jean-Charles Valladont à la jeunesse de Baptiste Addis, avec au final la victoire pour Valladont.

La France conclut donc ses championnats d’Europe avec quatre médailles, deux d’or par équipe et deux en bronze individuelles. Elle prend la deuxième place du classement des nations derrière la Turquie et devant l’Allemagne et la première place en arc classique.
Un bilan satisfaisant avant d’entamer la dernière ligne droite qui mène à Paris. Avant cela, les archers iront disputer deux étapes de Coupe du Monde, d’abord à Yecheon en Corée du Sud du 21 au 26 mai et à Antalya du 18 au 23 juin.

Contenu

Barbelin ultra déterminée
 

Lisa Barbelin avait pris la température du terrain des finales dans la matinée lors de laquelle elle avait décroché l’or par équipe. Championne d’Europe en 2021, Lisa avait l’occasion de monter à nouveau sur le podium européen, cette fois pour une médaille de bronze opposée à l’Italienne Tatiana Andreoli
En prenant un bien meilleur départ, Lisa se détachait 2-0 après un premier set remporté 26-24.
Lors du deuxième set, elle trouvait le 10 pour totaliser 27 points, tandis qu’Andreoli continuait à douter et à se contenter de 25 points. A 4-0, restait à conclure pour la Française.
Dans le troisième set, Lisa fit preuve de toute sa détermination pour tirer deux 9 et conclure par un 10 contre 10-9-8 pour Andreoli. Elle remporte cette petite finale au galop 6-0 à la fois solide et engagée pour décrocher sa deuxième médaille de la journée après l’or conquis dans la matinée dans l’épreuve par équipe.


Lisa Barbelin
« Ce matin on n’a rien lâché. On savait qu’il y aurait des boulettes mais qu’il fallait continuer à s’accrocher.
Cet après-midi j’étais sereine, j’ai tout de suite senti que ça allait bien se passer. A l’échauffement j’ai vu qu’elle était meilleure que moi mais je suis restée calme et posée. Il y avait du stress mais je n’avais les jambes qui tremblaient. J’aborderai toujours les finales avec de l’émotion et du cœur mais je pense que j’ai analysé les différents pièges dans lesquels je peux tomber et cela m’aide à bien gérer. »

Jean-Manuel Tizzoni – Entraineur national de l’équipe de France féminine : 
« Cela n’a pas été simple, il y avait beaucoup d’émotion et le vent tournant faisait douter les archers. 
Une fois que tu avais réussi à passer outre ça allait. Le 7 des Néerlandaises nous a permis de revenir dans le match. On est champions d’Europe, c’est bien, on était venus pour ça. Sur l’individuel, Lisa a eu un peu de mal à se mettre dans son tir, sa conclusion avec un beau 10 a été super. »

Image
Lisa Barbelin lors de sa finale
Image
Lisa Barbelin médaillée de bronze à Essen
Contenu

Valladont l’emporte à l’expérience
 

Premier à tirer dans cette petite finale franco française, Baptiste Addis commençait par un 8 contre 9 pour Jean-Charles Valladont, qui enchainait par 10 et 9 contre 9 et 10 pour Addis. Après le premier set empoché, Valladont enchainait au deuxième set avec 28 points (10-9-9) contre 27 (9-9-9) à Addis pour mener 4-0. Jean-Charles poursuivait sur sa lancée avec une nouvelle volée à 28 points tandis que Baptiste ne parvenait pas à trouver le 10 et terminait par 26 points. L’ainé des deux archers s’impose donc 6-0 et monte sur la troisième marche du podium des Championnats d’Europe comme il l’avait fait en 2018 à Legnica (POL).

Jean-Charles Valladont
« Ce matin les conditions étaient bizarres avec un pas de tir calme et du vent vers les cibles. On a été assez soudés et efficaces, ça commence à bien fonctionner entre nous. Cela met de la confiance et ça fait du bien à tout le monde. Cet après-midi, j’avais l’expérience de la matinée. J’ai réussi à bien me mettre dedans à l’échauffement. J’avais Mr OH derrière moi donc il fallait vraiment que je fasse les choses avec la manière. » 

Baptiste Addis
« Ce matin ce n’était facile, on a tout donné pour faire de notre mieux. Cet après-midi je me sentais bien mais je me suis fait balader par le vent, je tirais bien mais ça tournait autour.
J’ai été dans le dur toute la semaine et au final c’est un bon championnat. On va encore travailler pour être au niveau des meilleures équipes du monde. »

Romain Girouille
« C’est bien d’avoir remporté ce titre, mais il y a encore des choses à travailler pour aller jouer avec les meilleures nations mondiales et gagner en précision. Les conditions étaient difficiles à gérer dans l’arène aujourd’hui avec du vent tournant et pas toujours lisible. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas fait d’arène avec du bruit et du public. L’objectif est dans deux mois et demi. En individuel, Baptiste a manqué de précision en latéral, c’est sa première journée en arène chez les seniors avec de l’enjeu et Jean-Charles avec son expérience a mieux géré et ça a joué. C’est de bon augure pour la suite. »

Benoit Binon – Directeur Technique National
« Il y a deux aspects. Pour l’équipe de France, on ne se fixe pas d’objectif on se projette sur les Jeux. Cela doit nourrir l’ambition personnelle des archers. Baptiste et Amélie ont vécu des situations inédites pour eux.
Sur le plan institutionnel, c’est la première fois que l’équipe de France rapporte quatre médailles sur un championnat en arc classique. C’est un indicateur intéressant, cela valide ce qui a été fait jusqu’à présent. On sait ce qu’on a fait et ce qu’il reste à faire. J’avais toujours dit que ces championnats d’Europe étaient un point de passage important, les résultats montrent que nous sommes sur la bonne voie. »

Image
Image
Contenu

Les autres résultats de la journée


Dans l’épreuve mixte, l’Allemagne s’impose devant la Grande Bretagne et les Pays Bas.
Katharina Bauer remporte trois médailles devant son public, le bronze par équipe, l’or en mixte associée à Florian Unruh et l’or individuel face à Elia Canales. Chez les hommes, l’or va à Mete Gazoz (TUR) vainqueur en finale de Habjan Malavasic (SLO).