Entrée réussie aux Europe pour les Bleus

Article publié le 08/05/2024
Contenu

On ne pouvait rêver meilleure entrée en matière pour les archers français aux championnats d’Europe qui ont débuté ce matin à Essen avec encore deux records de France pulvérisés et un record d’Europe chez les hommes lors des qualifications et un nouveau record de France pour l’équipe féminine arc à poulies dans l’après-midi. 


Thomas Chirault devient le premier Français à passer les 690 points ; avec un total de 692 points, il boucle les qualifications à la première place et améliore de 5 points le record établi par Baptiste Addis il y a tout juste deux semaines à Shanghai. Baptiste Addis, avec 689 points bat son record personnel, en faisant jeu égal avec le champion olympique Mete Gazoz (TUR), les deux hommes classés respectivement 2ème pour Gazoz et 3ème pour Addis. Jean-Charles Valladont, après un démarrage difficile, réalise une deuxième série à 341 points ; le Nîmois prend la 17ème place des qualifications avec 672 points. Avec ces excellents scores, l’équipe de France masculine porte à 2053 points la marque du record de France, soit 11 points de plus qu’à Shanghai (et 29 de plus qu'en début de saison) et termine première avec une large avance sur les Pays Bas, 2èmes avec 2030 points, l’Italie, 3ème avec 2029 points et la Turquie, 4ème avec 2028 points. Les Bleus améliorent également le record d’Europe que détenait l’équipe des Pays Bas avec 2045 points.

Image
Thomas Chirault
Image
De g à d : B. Addis, JC Valladont, T. Chirault
Contenu

Chez les femmes, Caroline Lopez réalise le meilleur parcours chez les Françaises avec 669 points  et prend la 4ème place, Lisa Barbelin avec deux séries à 330 points est 12ème et Amélie Cordeau pointe à la 26ème place avec 652 points.
Au classement par équipe, les Bleues grâce une montée en puissance sur la deuxième série prennent la 3ème place des qualifications avec 1981 points derrière l’Allemagne 1ère avec 2004 points et l’Italie 2ème avec 1999 points.

Enfin dans l’épreuve mixte, le duo Chirault/Lopez place la France également en tête avec 1361 points devant l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne.

Image
De g à d: A. Chambraud, S. Dodémont et C. Cadronet
Contenu

Dans l’après-midi, c’était autour des arcs à poulies d’entrer en lice. Sophie Dodémont débutait d’entrée sur d’excellentes bases pour boucler ses qualifications à la 4ème place avec 702 points derrière Andrea Munoz (ESP), Marya Shkolna (LUX) et à égalité de score avec Ella Gibson (GBR). Les deux jeunes pousses, qui étrennaient leur première sélection en équipe senior, ont tiré à leur niveau leur permettant de prendre la 15ème place pour Alyssia Chambraud avec 691 points et la 21ème place pour Candice Cadronet avec 686 points. Au classement par équipe, les Françaises sont 4èmes et avec 2079 points, elles améliorent le record de France que détenaient Sophie Dodémont, Lola Grandjean et Tiphaine Renaudin avec 2075 points depuis 2021. 
Chez les hommes une nouvelle fois, c’est Mike Schloesser qui a pris la première place avec 714 points. Les Français se placent à la 18ème place pour Victor Bouleau avec 701 points, François Dubois est 20ème avec 700 points et Quentin Baraër 28ème avec 695 points. Au classement par équipe les Bleus pointent à la 6ème place, tout comme le mixte.

Au programme de la journée de jeudi, les tours préliminaires individuels et l’épreuve mixte.

Contenu

Romain Girouille

« Sur la matinée, au-delà de la perf, ça a été une belle matinée, même si JC a eu un peu de mal au début, il a fait le job sur la deuxième série. Les conditions étaient bonnes, c’est ce qui a permis la réalisation de belles performances. Les archers sont restés sur ce qu’ils avaient à faire sans se focaliser sur le résultat.
Je pense que cette équipe a les moyens de passer les 2060. Cela prouve que le travail effectué cet hiver porte ses fruits et qu’on a des tireurs capables d’être réguliers à un haut niveau de performance. On veut être en mesure de rivaliser avec les meilleures équipes mondiales. Si on maintient ce cap tout au long de la saison, il y a bien un moment où ça va payer. La densité est telle chez les hommes que tout se joue le jour J.
Thomas bat ce record de France avec la manière, il savait qu’il avait les 690 dans les doigts, il finit avec 59 points sans se projeter sur le score. Il était vraiment stable. Il monte en compétence et en capacité. Baptiste fait encore de très bonnes qualifications après celles de Shanghai.
Le fait d’avoir tiré la D1 dans des conditions difficiles a permis de tester des choses. »


Thomas Chirault.
 « J’étais plutôt confiant, je savais ce que j’avais à faire et il n’y avait pas de doute sur le fait que ça allait bien se passer. Je ne me suis pas laissé avoir par le score jusqu’au bout. Le gain de confiance s’est fait petit à petit. Cela fait plusieurs fois que je passe les 680. Déjà à Shanghai on avait fait de bonnes qualifications. Aujourd’hui on s’est tiré la bourre avec Baptiste, on s’est regardés quand on a vu qu’on était passés 1 et 2. Et Jean-Charles qui avait mal commencé a fait une bonne deuxième série. On vient de mettre encore quelques points au record d’Europe. On ne va pas s’arrêter là, on va essayer de bien attaquer les matchs. »
 

Caroline Lopez
« Ça a été une bonne matinée, j’ai commencé sur une bonne série et sur la deuxième j’ai débuté par de grosses volées, ça m’a fait plaisir de faire 337. 4ème individuelle, je crois que c’est mon meilleur classement, techniquement c’était bien mais je n’arrive encore totalement à m’engager. Par équipe nous sommes bien remontées au classement sur la deuxième série. Cela va nous éviter de rencontrer trop tôt les grosses équipes. »

Benoit Binon
« On avait fixé des points de passage sur la saison et le championnat d’Europe en fait partie. Le niveau des garçons aujourd’hui est conforme à ce que nous nous étions fixés, le record de France par équipe a été amélioré de 29 points depuis le début de saison et Thomas vient de passer les 690 points. C’est bien ! Chez les filles, Caroline a retrouvé un niveau compétitif et Lisa est un peu moins bien, mais elle va revenir rapidement.
Maintenant il faut continuer et gagner des matchs. »